Écrire son « pitch »

Le concours MT 180’’ gagne en qualité chaque année. L’importance qu’il revêt pour les universités s’accroit. De ce point de vue, l’année 2021 a été remarquable.
Le texte calibré qui servira à la présentation de la thèse est requiert un travail à part, complet. Il gagne a être dissocié du travail d’oralisation. Il devient un objet littéral-littéraire d’une plus grande valeur intrinsèque.
Pour présenter au mieux les connaissances ce texte doit s’éloigner de la science, en faire la synthèse… puis porter les images et le rythme interne qui les valoriseront.

Les stagiaires viennent avec les éléments à leur disposition.
Plusieurs options sont possibles :
• Un brainstorming poussé et une réflexion sur l’intention communicationnelle sont le minimum.
• Une ébauche ou canevas ainsi que l’ensemble des éléments à intégrer à un plan dynamique.
• Un texte finalisé d’un point de vue scientifique, validé par le stagiaire et ses encadrants. Attention, le risque d’un texte finalisé… est de ne pouvoir le faire évoluer vers une plus grande attractivité et une meilleure communicabilité.

« Être clair et juste »
« Prendre l’auditoire en considération »
« Le désir de communiquer »

• La formation peut être envisagée en distanciel ou en présentiel. La réversibilité du mode pédagogique est grande et rapide. Les deux modes sont fonctionnels.

Notre avis : Ce module s’accorde logiquement avec la session MT 180’’ – Dire

Formation disponible en français :   
Téléchargez le descriptif complet

Durée :
2 jours

Lieu :
En vos locaux

Groupe :
De 8 à 15 personnes

Public concerné :
Doctorants toutes disciplines

Cette formation vous intéresse ?

Nos autres formations « Communication écrite » /« La thèse et le doctorat » :